31 mars 2010

Jiddu Krishnamurti


Qui est krishnamurti ?

un enfant similaire aux victimes du programme MK Ultra ?


Une victime du mind control ?

Ou un être exceptionnel entouré de démons ?

Voici sa carte de membre du club:

La Société Théosophique
et l'Ordre de l'Etoile d'Orient.






...Mais Krishnamurti renia toute religion
A vingt-sept ans, à la stupeur et à la consternation de son entourage, au cours d'une réunion annuelle de l'Ordre de l'Étoile tenue en Hollande, il annonça son intention de rompre totalement et définitivement avec cette institution qui était, ne l'oublions pas, l'œuvre de ses amis les plus proches, les plus aimés et respectés. C'est alors qu'il prononça les paroles bien connues :

« Nous allons discuter ce matin de la dissolution de l'Ordre de l'Étoile... Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin battu. Vous n'y pouvez parvenir par aucune route, aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue et j'y souscris d'une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant sans limite, excluant tout chemin d'accès, elle ne peut être "organisée"...

Francs-maçons : une autre spiritualité ?


La Société Théosophique a été fondée en 1875. C’est une organisation spiritualiste que l’on pourrait apparenter à d’autres organisations telles que la Franc-Maçonnerie ou les Rose-Croix. Ce mouvement initiatique définit toutes les religions comme autant de projections humaines vers le "Divin". Chaque religion détient donc une part de la Vérité.


Article détaillé : Jiddu Krishnamurti.
En 1908, Annie Besant et C.W. Leadbeater découvrent le jeune Jiddu Krishnamurti en qui ils voient le futur "instructeur du monde". La Société théosophique mène alors une campagne intensive destinée à promouvoir le futur "instructeur du monde" mais Krishnamurti parviendra à se détacher de l'influence de la Société et rompra définitivement avec celle-ci en 1929, suite à un drame (la mort de son frère) ainsi que des comportements considérés comme suspects ou tout au moins "scabreux"de la part de Leadbeater.
Quand Annie Besant prit les rênes de la Société théosophique, les membres de l'association arrivèrent à prophétiser une nouvelle manifestation du Christ et acquirent la conviction qu'un garçon indien du nom de J. Krishnamurti était le véhicule désigné.
C'est au moyen de l'étude comparée des religions, des sciences et des philosophies et en partant de leurs formulations occasionnelles que la théosophie essaie de découvrir ce qu'elles ont de commun et qu'elle essaie ce faisant de franchir les barrières mentales qui conditionnent les hommes jusqu'à leur faire perdre de vue, ce qui les relie au vrai sens de l'existence.

La théosophie a engendré une multitude de sectes : la Loge unie des théosophes (qui existe toujours en Inde et en Allemagne), l'Eglise catholique libérale du philosophe Leadbeater (toujours active, notamment aux Etats-Unis), la Société hermétique de Londres fondée par Anna Kingsford en 1884, la Quest Society créée en 1908 par G.S. Mead et L'ordre de l'Etoile fondé en 1910 par Rukmini Devi Arundale qui se transformera par la suite en Mouvement mondial de Krishnamurti

Ça me rappel quelque chose, ça !
Pas vous ? (MkUltra + religions New Age)
Au congrès de l'Ordre de l'Étoile, qui succéda au Jubilé, K prit la parole sous le vieux banyan ; les rayons du soleil traversaient ses larges branches et ses nombreuses racines aériennes ; on se serait dit dans une forêt magique traversée d'ombre et de lumière. Soudain, au milieu de son discours, il saisit son auditoire en passant de la troisième à la première personne. Évoquant la venue de l'Instructeur du Monde, il dit: « Il ne vient que chez ceux qui le désirent, qui l'appellent, qui se languissent... » - puis, brusquement: « Je suis venu pour ceux qui cherchent la sympathie, qui cherchent le bonheur, qui attendent la joie dans toute chose. Je suis venu pour réformer, et non pour déchirer ; non pour détruire, mais pour construire. » Nombreux dans son auditoire furent ceux qui remarquèrent que le timbre de sa voix avait changé, que ses paroles étaient empreintes de force et d'énergie. Mme Besant devait dire plus tard: « Cet événement a marqué la consécration du véhicule choisi [1] . »



Dis moi qui tu fréquente et je te dirais qui tu es !
Annie Besant

Aldous Huxley« le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley parut en 1932


Représentation de la théosophie

 petit clin d’œil :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE
Krishnamurti Foundation of America
BP 1560, Ojai, CA 93024, USA
Tel: 805-64-627-26
Télécopieur: 805-64-666-74


Il faut dire que Gebrane s'entourait d'amis francs-maçons comme Amin al Rihani, Ibrahim al Yaziji, Jamil al Maalouf, le Général Guiseppe Garibaldi, petit fils du célèbre Garibaldi, pionnier de l'unité italienne (lui aussi Franc-Maçon), de Annie Besant et Krishnamurti francs-maçons et Présidents de la Société Théosophique dérivant de la franc-maçonnerie...

29 mars 2010

NO SARKOZY DAY

La journée sans Sarkozy a été un succès !!






Pourquoi ces Manifestations ?
Qui est Nicolas ?

[Extrait du blog boulevardmurat.blogspot.com]
On n'est jamais satisfait du portrait d'une personne que l'on connaît bien

Certes, je suis loin de bien connaître notre nouveau président, ne l'ayant guère rencontré que deux fois, tirant essentiellement ce que je sais de lui, de ses discours, écrits, d'écrits sur lui, ou de révélations de ceux qui l'ont connu ; le mot de Goethe ne me semble pas moins vrai, je ne suis certes pas satisfait du portrait officiel de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa.


Loin de moi l'idée de blâmer le photographe ; le modèle et son entourage sont seuls responsables de la pause, l'éclairage, lui, me semble bien fait. Les commentaires ont déj à fusé sur la veste trop grande, les drapeaux tout autant ; je n'évoquerai que la position, raide, le bras gauche, inerte. N'eût-il pas pu croiser les bras, prendre un livre, tel Mitterrand ?
Il est étonnant que le Président de la République, si habile dès lors qu'il s'agit d'user de symbloes et d'évoquer l'âme de la France ait manqué à ce point l'effet de son portrait. Puisse-t-il ne pas manquer son mandat.



Remontons ensemble le temps jusqu'à
la naissance du roi :

Le roi est mort, vive le roi !
Voilà la formule que pourrait lançer Debré, mercredi prochain, dans la salle des fêtes de l'Elysée, si l'humour n'était pas déplacé en un tel moment.
Ainsi accède à la plus haute charge le vingt-troisième de nos présidents, le dernier héritier de Clovis, prêt à poursuivre l'extraordinaire destinée de ce peuple, qui commença quelque part entre Tournai et Paris, il y a mille cinq-cent onze ans.
De gueules, au loup au naturel, tenant un badelaire d'or, rampant sur un mont de sinople ;
tel est le blason des Sarkozy de Nagy-Bocsa.
Image issue de l'excellent site héraldique-européenne.org
Nicolas Paul Stéphane Sarkozy de Nagy-Bocsa est un représentant d'une vieille famille de l'aristocratie d'Europe qui, telle les Wittelsbach, les Broglie et les Salm, connut heurs et malheurs dans différents États. Il tient pourtant beaucoup de l'arriviste, si ce n'est du parvenu.
Une campagne remarquable notamment au point de vue de l'image,
celle-ci est déjà celle d'un homme d'Etat.
Toute cette campagne fut une image de cette césure. Il vanta l'amour de la France, patrie des droits de l'Homme, et proposa la création d'un ministère semblant peu conforme à ces derniers ; que disait Talleyrand ? cela est si bête que cela ne peut être français.
Le paroxysme de cette dichotomie fut atteint à la toute fin.
Quand le futur président parla de retraite, je ne l'en estimai que plus ; sage et noble attitude que le fait de se livrer à une introspection pascalienne avant de saisir les rênes de l'Etat. Il est vrai que j'imaginais alors un séjour dans quelque propriété de Province, château ou gentilhommière de famille, ou prêtée par quelque ami. D'aucuns seraient allés dans un monastère, de Gaulle à la Boisserie et Mitterrand à Latché ; Sarkozy a choisi un yacht, haut lieu de la pensée, comme chacun sait.
Passons sur cette histoire de philosophie ; il est au rebours plus difficile de ne pas s'attrister de l'absence de goût que cela révèle. Un chef d'Etat de la France ne se comporte pas comme le premier jet-setter venu. Président, il ne l'est pas encore, me direz-vous ; certes, mais, élu, il ses actes engagent déjà la France.
Enfin, François Fillon semble presque nommé ; puisse son aspect raisonnable prendre le dessus sur certaines tendances par trop libérales (au sens économique du terme), au sein des nouveaux puissants. Les informations que je tiens d'un grand du futur pouvoir me font prévoir un automne orageux ; Nicolas Sarkozy aura-t-il la force et la volonté de freiner des boute-feux prompts à exaspérer par de vaines forfanteries ceux qui ne pensent pas comme eux ? espérons-le.
Les membres du pouvoir qui se met en place possèdent de grandes qualités, et son dirigeant celles d'un grand Homme d'Etat ; la situation actuelle est une chance qu'ils n'ont pas le droit de laisser passer.
Nous sommes en Brumaire les directeurs ont perdu, la France peut voler de succès en succès ; tout rappel de 1804 serait mal venu.
Je n'ai pas même évoqué les critiques relatives au danger que M. de Nagy-Bocsa représenterait pour les libertés, dites-vous ? cela vous dit à quel point je les estime. Sur ce plan, l'aspect autoritaire, et le passé, de Mme Royal m'a assez montré où se situait le danger.
La suite des opérations, vous la connaissez ...


Si on mélange du bleu  et du rouge, ça donne du violet: la couleur du No Sarkozy Day ouvert à  tous, demain à 14 h. / Photo DDM Joël Boyé
Si on mélange du bleu et du rouge, ça donne du violet: la couleur  du No Sarkozy Day ouvert à tous, demain à 14 h. / Photo DDM Joël Boyé
On connaissait la journée sans tabac. Sans achats. Sans voiture. Sans portable. Bref, toutes les journées refusant les nuisances faites à la santé ou au portefeuille. Eh bien, dans cette logique de communication pédagogique existe donc désormais le « No Sarkozy Day ».
« Une journée pour lui dire non » et proclamer « assez ! », résume le tract qui invite donc tout un chacun, pour peu qu'il soit mécontent du président, à venir le dire haut et fort, et manifester « de façon festive », demain samedi, devant toutes les préfectures et sous préfectures de France, à partir de 14 heures. Ce qui vaut donc aussi pour Tarbes où « la manif a bien été déclarée » soulignent, légalistes, ses organisateurs, lesquels s'inscrivent donc dans la logique du « No Berlusconi Day », qui lancé sur internet par des blogueurs, a déjà remporté un énorme succès en Italie, mais se situent surtout dans la lignée des défenseurs du Conseil national de la Résistance, puisque le mouvement veut rassembler au-delà des partis, « un réseau de citoyens non partisans » refusant la destruction de la République et du pacte républicain.





Voici plusieurs dossiers brulants de la politique française.
Un exemple frappant : Le régime spécial des retraites des élus !
Allez-voir par vous même :
www.ipol.fr




L_arrêt_public_gouverne_ment
envoyé par neozore47. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

25 mars 2010

L'énergie libre : l'eau


Le gaz de Brown peut changer le monde… !
« L’eau sera un jour un combustible » avait écrit Jules Verne en 1875, dans L’Ile mystérieuse. Un siècle plus tard, cette intuition qu’« il y a du feu dans l’eau »
obsède le chercheur bulgare Yull Brown qui vouera son existence à sa mise en évidence.


Résultat :
le gaz de Brown, un gaz qui pourrait changer la donne énergétique de la planète. Aujourd’hui, nombre de politiques et d’industriels ont compris les enjeux économiques et écologiques de cette technologie qui offre une énergie propre et inépuisable.


Selon la théorie courante, le gaz de Brown est un mélange d’hydrogène diatomique et monoatomique et d’oxygène. Selon ma nouvelle théorie, il s’agit « d’eau expansée électriquement ».


C’est la conclusion à laquelle je suis parvenu après avoir travaillé sur le sujet avec des scientifiques et des chercheurs du monde entier : le gaz de Brown serait une forme particulière d’eau qui aurait reçu suffisamment d’énergie électrique pour
devenir un gaz qui n’est pas de la vapeur.


Nous en apprenons tous les jours davantage sur la question. Outre qu’il possède des propriétés exceptionnelles pour le soudage, le brasage, la fusion et la découpe, il peut être utilisé pour obtenir de l’eau parfaitement pure ( littéralement formée d’atomes), pour la vitrification ponctuelle sur la céramique, la réparation des matériaux exotiques, l’amélioration de la combustion de carburants fossiles, la neutralisation des résidus nucléaires, etc.


Ceux qui utilisent ces « torches à eau » vont très probablement découvrir des utilisations auxquelles nous n’avions pas pensé. Les potentialités sont telles que cette technologie pourrait changer notre civilisation. . .


Voici les applications potentielles que nous avons recensées à ce jour.

Soudage à haute température…

Le GB ( Gaz de Brown) soude :


- le verre ;
- le quartz : je n’ai rien vu de plus efficace pour fondre du quartz, malgré les très hautes énergies nécessaires ;
- la fonte [de fer] : au chalumeau (embout n° 3), nous avons obtenu un bon coulis
et nous avons soudé la fonte sans difficulté, sans flux [décapant], avec l’apport d’une tige de fonte. J’ai ensuite plongé la pièce de fonte soudée dans l’eau à température ambiante, elle ne s’est pas rompue. Je l’ai brisée intentionnellement


après refroidissement pour examiner la soudure ; elle était parfaite : aucune différence de structure cristalline entre la soudure et le métal d’origine ;
-le cuivre : il se soude sans problème avec une tige de cuivre, sans flux ;
-l’aluminium : le GB fournit une telle énergie ponctuelle qu’il permet de souder l’aluminium plus facilement qu’à l’oxyacétylène. Le GB convient également pour les soudages légers (à moins de 427 °C). Une petite flamme suffit à faire le même travail qu’une torche au propane.




Le matériau chauffe tellement vite que la chaleur n’a pas le temps de se dissiper avant que la soudure soit faite, un grand avantage pour les assemblages de tuyauterie. La fine petite flamme, tel un laser, facilite le travail dans des espaces exigus et en outre elle ne pollue pas et ne consomme pas l’oxygène ambiant.


Fusion…


Le GB permet de fondre du verre et de le couler autour d’autres matériaux, ou de fusionner du fer et de la brique, cela parce que chacun des matériaux monte à sa température de fusion sans la dépasser.


Brasage…


Se fait mieux au GB qu’à l’oxyacétylène. Je suis même parvenu à braser de l’acier inoxydable.


Préchauffage…


Voilà une des applications les plus courantes du GB, surtout sur des matériaux dont la chauffe nécessite beaucoup d’énergie, comme l’acier inoxydable. Le gaz permet de chauffer de très petits points ou de grandes surfaces ; et c’est propre, le seul sous-produit est de l’eau.


Le GB produit une flamme « froide » qui applique l’énergie potentielle directement au matériau ; la température de celui-ci dépendra de la dimension de la flamme et de la capacité du matériau à dissiper ce type d’énergie. Nous avons découvert que des matériaux différents atteignent des températures différentes et que les mauvais conducteurs de chaleur chauffent très vite à l’endroit d’application du GB.


Nous avons pu fondre tous les matériaux essayés avec cette flamme. Plus la température de fusion du matériau est élevée, plus vite il chauffe.


Vaporisation…


Le paradoxe, c’est que le BG vaporise des matériaux comme le tungstène et le diamant, mais ne chauffe de l’eau que très lentement. Il convient donc de prendre garde à ce que l’on veut vaporiser, puisque les températures varient selon que les matériaux dissipent plus ou moins la chaleur.


Lorsque l’on fond de la roche, de la céramique ou de la brique, les caractéristiques changent, ils prennent un aspect de verre coulé. Si l’on continue à appliquer le GB, ils fondent, ne laissant qu’une vague forme. Le matériau qui en résulte possède des caractéristiques absentes de l’original, par exemple il devient beaucoup plus dur.


Si l’on continue à chauffer, il se vaporise. Utilisations controversées Nous les mentionnons ici pour témoigner de ce que le GB serait utile pour tout le monde. Certaines applications sont politiquement trop sensibles pour être abordées aujourd’hui.


Nous possédons (chez Eagle-Research) suffisamment de preuves pour énumérer la réalité potentielle de ces utilisations et cherchons à obtenir des vérifications de sources indépendantes (tant que nous n’avons pas ces vérifications, nous déclarons décrire ce qui suit comme étant des rumeurs).


Production d’une eau « nouvelle » pure. ..


Nous apprenons que l’eau peut être « programmée » pour transmettre des propriétés thérapeutiques. Cela peut se faire avec l’eau de décharge de la flamme du GB. Il semble que le GB « efface » la programmation antérieure, ce qui permet de la refaire.


À l’ingestion, cette eau donne une impression de détente et de bien-être.


Hydratation de l’eau…


Lorsque l’on fait barboter le GB à travers de l’eau propre, l’eau absorbe l’oxygène et l’hydrogène. Nous pensons qu’elle y gagne aussi en énergie (de nature electrique). Boire cette eau nous rend plus alerte, comme le café, mais sans les effets secondaires. Tous les tests effectués sur cette eau ont révélé une super hydratation, jusqu’à dix fois supérieure à de l’eau ordinaire !


Assainissement de l’eau…


En Amérique du Nord, l’eau est traitée au chlore pour détruire les micro-organismes pathogènes. Le chlore étant un poison mortel, le dosage est calculé


pour ne pas dépasser l’effet recherché. Dans pratiquement tout le reste du monde, l’eau est purifiée avec de l’ozone, qui est une forme d’oxygène


[ oxygène allotropique = O3]. L’oxygène tue les micro-organismes sans nuire aux personnes. Le GB offre un excellent moyen d’oxygéner l’eau.




Humidification…


Nous résidons en un lieu où l’air est extrêmement sec. Nous consommons près de quatre litres d’eau chaque nuit dans des humidificateurs pour que l’air des chambres soit respirable. Grâce au GB, nous obtenons le même résultat avec une tasse d’eau (250 ml) par nuit.






Soulagement des douleurs musculaires…


Appliqué directement sur la peau, le GB transmet l’hydrogène et l’oxygène, via le sang, aux muscles et articulations qui souffrent de déshydratation, ce qui produit un soulagement immédiat des douleurs dues aux crampes et gonflements. Le soulagement perdure longtemps.






Cicatrisation des plaies…


Appliqués à une blessure, l’hydrogène et l’oxygène insufflés par le GB tuent les micro-organismes anaérobies et favorisent la régénération cellulaire.






Germination et croissance des plantes…


La croissance des plantes peut être favorisée par de l’eau hydratée et-ou « programmée ». Les fruits et légumes ainsi produits sont sains et possèdent des


qualités nutritives supérieures.






Neutralisation des déchets nucléaires…


La preuve a été faite (au Canada) que le GB neutralise les déchets nucléaires en quelques secondes, facilement et à moindres frais. Le procédé peut être appliqué


directement au réacteur, ce qui évite le transport et le stockage des déchets. Cette utilisation est tellement « politiquement sensible » que nous nous abstenons de la promouvoir.






La technologie du GB n’est pas encore suffisamment installée dans l’usage courant pour être à l’abri d’une suppression par des « droits acquis ». Cette application à elle seule vaut des milliards de dollars et pourrait révolutionner


l’industrie productrice d’énergie nucléaire.


Création de nouveaux matériaux industriels…


Le GB est capable de fabriquer des rubis et de les souder, ainsi que des saphirs. La roche cuite est transformée en pierre semi-précieuse ; par. ex. le feldspath


(30 % de la croûte terrestre) se mute en une forme transparente de pierre de lune utilisable comme matériau de construction quasi indestructible.






Transmutation d’éléments…


Nous avons découvert deux manières d’utiliser le GB pour fabriquer des matières qui n’existent pas dans les échantillons d’origine ; nous pouvons créer du métal à partir de l’eau.






Destruction de déchets toxiques…


La flamme implosive du GB réduit pratiquement tous les matériaux à leurs composants de base (pour la plupart non toxiques). On pourrait, dans des chambres étanches, vaporiser les déchets toxiques, y compris les PCB (polychlorobiphényles).






Augmentation du rendement du minerai…


Lors d’essais effectués dans des mines, le GB a permis de tripler la production de minerai par masse d’extraction. Il serait donc possible de traiter au GB les terrils de rejets d’anciennes mines pour en extraire plus de minerais que la production d’origine. Voilà encore une application qui vaut des milliards de dollars.










Amélioration de la respiration sous l’eau…


Le GB est non toxique et respirable. Utilisé comme gaz de plongée, il permet une immersion prolongée et une remontée plus rapide parce que l’hydrogène est beaucoup moins générateur d’embolie gazeuse que l’azote ou l’hélium. Cela ouvre la voie à une meilleure exploitation des ressources océaniques.






Chauffage domestique…

En général, le GB est peu propice au chauffage des espaces parce que la flamme émet très peu d’énergie radiante infrarouge. Il semble cependant qu’en


utilisant un radiateur en matériau catalytique chauffé au GB, la chaleur dégagée serait énorme et ne nécessiterait pas de ventilation particulière de la pièce. On envisage un rendement de 400 %.






Autrement dit, un apport d’énergie de GB de 400 watts produirait une émission calorifique de 16 000 watts. Ceci n’a pas encore été vérifié par Eagle-Research,


mais nous avons suffisamment d’indices pour pouvoir le mentionner ici.






Traitement des surfaces…


Passées à la flamme de GB, les surfaces des matériaux acquièrent des qualités supérieures. La surface du fer est durcie, ce qui le rend résistant à la rouille et à l’usure. La brique et le mortier deviennent inaltérables et étanches à l’eau.






Amélioration de la combustion…

Il a été démontré qu’à l’aide du BG il est possible de brûler des mélanges eau/combustible fossile dans une proportion de 90 % d’eau. Cela fonctionne


tant en combustion interne qu’externe, c’est-à-dire pour des véhicules, du chauffage domestique ou des centrales électriques.




Exemples de HHO




1832 - Michael Faraday découvre les lois de l’électrolyse et sépare l’hydrogène de l’eau en utilisant l’électricité.






1875 - Dans L’Ile mystérieuse, Jules Verne écrit : « L’eau est décomposée en ses éléments primitifs, sans doute par l’électricité, qui sera devenue une force puissante et maniable... Je pense que l’eau sera un jour utilisée comme combustible ».





1935 - Henry Garrett fait breveter un carburateur électrolytique qui permet à une voiture de fonctionnerà l’eau.






1962 - William Rhodes (États-Unis) est le premier inventeur connu pour avoir fait breveter un électrolyseur produisant le gaz simple à « conduit unique » que nous appelons aujourd’hui le « gaz de Brown ». Un peu plus tard, Rhodes fonde la Henes Corporation, dont il est évincé par ses partenaires.






Grossière erreur, car ils ne connaissent pas encore son meilleur projet. La Henes Corp décline, change plusieurs fois de mains et est finalement rachetée par


Dennis McMurray. Rebaptisée Arizona Hydrogen, installée à Phoenix, cette firme est aujourd’hui prospère.






1974 - Yull Brown (1922-1998), un Bulgare dont le vrai nom est Ilya Velbov, émigre en Australie, dépose un brevet pour son électrolyseur à gaz de Brown et passera le reste de sa vie à tenter de commercialiser son invention. Il lui en


coûtera environ 30 millions de dollars et trente années d’efforts. Plusieurs compagnies voient le jour, certaines en coopération avec Brown, d’autres en


concurrence.






1991 - Le Coréen Kim Sang Nam visite le laboratoire de Yull Brown, dans les faubourgs de Sydney. C’est le début d’une coopération de Brown avec BEST Korea Co. Ltd. Ensemble, ils parviennent à mettre au point une technologie innovante à partir du GB (voir site web : www.BrownGas.com).






1994 - Au Canada, George Wiseman, de Eagle-Research, initie un programme de recherche indépendant sur le GB et abandonne la technologie conventionnelle des électrolyseurs. Il s’appuie sur la compétence de sa compagnie en matière d’énergies alternatives et réussit un design amélioré de ce générateur.






Parallèlement, Eagle-Research reprend le meilleur projet de William Rhodes en le perfectionnant. Rhodes vérifie et confirme la technologie du GB.






2006 - Teslalein Research, aux Pays-Bas, commence une recherche sur le GB. En février 2006, le scientifique et inventeur Loek Gans construit un générateur de GB auto-alimenté par énergie solaire. Il produit, par jour, trois heures de gaz grâce à un unique panneau solaire de 1 ampère.






La technologie GB commence à être connue dans le monde entier et à être utilisée pour diverses applications. Des recherches sont menées un peu partout. Quelques grandes compagnies pétrolières y voient leur intérêt à long terme et ne se sentent pas menacées parce que cela augmente leurs profits. Des investisseurs s’y impliquent à grande échelle, des personnes privées utilisent cette technologie et les fabricants d’économiseurs de carburant pour véhicules s’intéressent à l’hydrogène du GB.





Aujourd’hui, Eagle-Research vend les générateurs de GB et bien d’autres solutions énergétiques alternatives. BEST Korea et le Chinois Norinco constituent les plus gros fournisseurs de générateurs de GB au monde.





Source : NEXUS n°48 janvier-février 2007


A quand une vrai utilisation de ce gaz de Brown par nos gouvernants pour changer le monde ?


Les lois peuvent le faire, c'est comme pour la couche d'ozone..


Voici un exemple d'aplication déjà existante :

Le WW520LAC
Ce modèle peut produire jusqu’à 520 litres de gaz par heure.
Sa consommation maximum est d’à peine 1 440 watts/heure et d’environ 2,8 décilitres d’eau/heure. Il peut fonctionner à 120VAC ou 230VAC ou 20 à 28VDC.
Il peut produire jusqu’à 2 796 Kcal.

C'est à vous de réfléchir maintenant !








Pour quoi allez-vous pencher ?






La mort
ou la vie ?
Le pétrole ou l'eau ?











L'eau ! Miraculeuse !







23 mars 2010

GREVE NATIONALE DU 23 MARS


Plusieurs syndicats appellent à la grève mardi 23 mars. Des perturbations dans les transports et la Fonction publique sont à prévoir.
La plupart des syndicats ont appelé les salariés mardi à la grève pour manifester leur mécontentement face à la situation sociale, deux jours après la cinglante défaite de la majorité aux élections régionales.
Transports
La SNCF prévoit d'assurer en moyenne 65% du trafic sur ses TGV, 35 à 75% sur les TER, 50% des Transiliens et 50 à 60% des Corails. CGT-cheminots, Unsa et CFDT ont déposé des préavis pour la journée seulement, Sud-Rail appelle à un mouvement reconductible contre les réorganisations de l'entreprise.
Des perturbations sont également à prévoir dans les transports urbains. La RATP s'attend à deux métros sur trois, trois RER A sur quatre, un RER B sur deux et un trafic quasi normal des bus et tramways.
Les réseaux de 45 villes pourraient aussi être touchés, dont Lyon, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Montpellier, Nice, Lille, Reims ou bien encore Nantes. Les préavis iront de 55 minutes à 24 heures, selon l'organisation patronale UTP.
Fonction publique
Les syndicats s'attendent aussi à un fort mouvement dans la Fonction publique, notamment à l'Education nationale où 52% des enseignants des écoles maternelles et élémentaires seront en grève, dont "au moins 65%" à Paris, selon le SNUipp-FSU, majoritaire.
De par la loi, un service minimum d'accueil doit être organisé à partir de 25% de grévistes par école, mais ce système avait encore connu des ratés lors de la journée de grève du 21 janvier. Les parents sont donc invités à se renseigner auprès de l'établissement de leur enfant.
Dispersion syndicale
Annoncée au soir du sommet social du 15 février à l'Elysée, cette journée d'action interprofessionnelle, la première depuis le 6 octobre, constituera aussi - mais pour certains syndicats seulement - un premier tour de chauffe de la mobilisation pour la défense des retraites, alors que François Fillon a confirmé dimanche que cette réforme demeurait à l'ordre du jour.
Les syndicats abordent toutefois ce rendez-vous revendicatif en ordre dispersé. CGT, CFDT, FSU, Solidaires (syndicats Sud et autres) et l'Unsa autonome) feront cause commune, mais leurs priorités ne sont pas les mêmes. Pour la CFDT et l'Unsa, elles s'appellent emploi et pouvoir d'achat, et non pas retraites.
Force ouvrière (FO) a appelé séparément à l'action, autour d'un seul mot d'ordre: les retraites. La CFTC et la CFE-CGC ont préféré se tenir à l'écart de ce rendez-vous qualifié par la seconde de "fourre-tout".
















21 mars 2010

Le dévissage de Nicolas Sarkozy


KARACHI : Sarkozy mis en cause
envoyé par politistution. - L'actualité du moment en vidéo.





NICOLAS A PRIS UNE GROSSE GIFLE !
TOUTES LES RÉGIONS
SONT A GAUCHE !!!
A part l'exception :
La seule et dernière région en France Métropolitaine !
ALSACE :
UMP : 46%
PS : 39.5%
FN : 14.5

ALORS SARKO ! C'EST PAS ASSEZ CLAIR : CASSES TOI PAUV' CON !

NON SEULEMENT UN FRANÇAIS SUR DEUX SE FOUTENT DE LA POLITIQUE
MAIS EN PLUS L'UMP N'EST PAS CAPABLE DE GARDER PLUS D'UNE RÉGION SUR 22 !
DONC NOTE 1/22 VOILA !
C'est digne de ta taille monsieur Nique haut là !

RENDEZ VOUS DANS LA RUE MERCREDI
23 MARS 2010

France Info - Les représentants syndicaux ressortent
Les représentants syndicaux ressortent "déçus" du sommet social organisé à l'Élysée.
©REUTERS/Philippe Wojazer



Journée d’action interprofessionnelle le 23 mars

France Info - 15 février 2010
Au terme du sommet social organisé aujourd’hui à l’Elysée, cinq syndicats (CGT, FSU, UNSA, CFDT et Solidaires) ont décidé ce soir d’appeler à une journée de mobilisation interprofessionnelle afin de peser notamment sur le dossier des retraites.

Le gouvernement n’a apporté "aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques". Les syndicats ressortent déçus de leur rencontre avec Nicolas Sarkozy.
Leurs critiques se focalisent sur un point sensible : la réforme des retraites. Le chef de l’Etat a pourtant insisté aujourd’hui sur sa volonté de "ne pas passer en force", de privilégier "la concertation". Pas convaincus, les représentants syndicaux jugent le calendrier "très serré". Nicolas Sarkozy, qui souhaite que le dossier ne s’enlise pas, a prévu de déposer un projet de loi au Parlement "au début du mois de septembre". Cela laisse un peu de répit aux syndicats, qui craignaient que le texte soit discuté au cœur de l’été, mais "c’est trop court si on veut traiter du fond du dossier", estime le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly.
Sur la question de l’emploi, la réponse du chef de l’Etat est jugée "insuffisante". Les syndicats réclament d’urgence une solution pour les chômeurs en fin de droits et privés de toute ressource.
Grève et manifestations au programme
Cinq organisations - CGT, FSU, UNSA, CFDT et Solidaires - ont donc décidé ce soir d’appeler dans un texte commun à une journée de mobilisation le 23 mars prochain, un mardi. Grèves et manifestations devraient être au programme de cette journée consacrée à l’emploi, au pouvoir d’achat et aux retraites.





Le contrat - J'ACCEPTE...
envoyé par unzip. - Regardez des web séries et des films.

La déconsommation : un nouveau droit de vote







ACTION
CONSOMMATION
Le nouveau droit de vote

Et moi je fais quoi ?

Si vous pensez que ...
  • le changement des modes de consommation et des comportements est essentiel
  • la consommation responsable est une action collective qui s’appuie à la fois sur la RESPONSABILITÉ et le POUVOIR des consommateurs, par la somme de leurs comportements et engagements individuels.
  • ce pouvoir collectif est considérable : comme levier économique, levier politique et facteur de transformation, individuelle et collective.
  • qu’un monde meilleur ne viendra pas tout seul : de l’effort, de l’implication de chacune et chacun d’entre nous dépend l’évolution concrète et réelle de notre société...
Vous pouvez agir :
  • au quotidien, dans vos actes d’achats et dans vos comportements. Vous trouverez certainement sur ce site quelques pistes de réflexion et d’action. Il est également important que chacun-e parle autour de soi et partage ses réflexions et ses idées concrètes.
  • en soutenant notre action par votre signature, par votre adhésion, pour nous donner les moyens de faire connaître les enjeux de la consommation responsable et les modes d’action que nous proposons. C’est aussi par le nombre de nos adhérents que nous donnerons davantage de force à notre message et à nos propositions.
  • en faisant connaître Action Consommation, par la diffusion de nos documentations et messages dans votre entourage
  • en participant à nos activités pour sensibiliser et mobiliser, pour réfléchir et agir ensemble, produire des informations et les diffuser, au niveau national comme au niveau local. Nous sommes encore trop peu nombreux pour rassembler, produire et mettre en forme les informations qui, en complément et en convergence avec les actions d’autres organisations, inciteront le plus grand nombre à devenir des « consommateurs responsables ».

    De chacun et de chacune d’entre nous dépend l’amplification de l’action et des idées que porte Action Consommation.
Nous avons besoin de vous.
N’hésitez pas à nous contacter !

info@actionconsommation.org
T : 01 48 05 86 81
Si vous êtes actif dans une autre association au niveau local, croisons nos actions sur le thème de la consommation, par exemple en réalisant ensemble un guide consommation de votre département, à partir de celui que nous avons composé pour le Val d’Oise.



Les agriculteurs entre Monsanto,
Carrefour et les consommateurs

par Christian Jacquiau - économiste
Marianne - lundi 8 mars 2010
Le salon des agriculteurs n’a pu masquer une réalité économique édifiante : en deux ans le revenu agricole a baissé de 54%, et rien ne laisse prévoir une amélioration. Pour Christian Jacquiau, économiste, les agriculteurs vont devoir choisir entre les grands groupes chimiques, la grande distribution d’une part, et l’alliance avec les consommateurs d’autre part.
La crise, que l’on prétend économique - comme si l’économie était déconnectée du politique - frappe la majeure partie des catégories socioprofessionnelles, au seul profit de puissants groupes financiers.
La profession agricole a vu ses revenus baisser de 34% en 2009 après une chute de 20% en 2008. La tendance peut-elle s’inverser, alors que les revenus agricoles sont tributaires du pouvoir d’achat des consommateurs (en nette régression et rien n’est fait pour l’améliorer), de la générosité de Bruxelles (via la PAC, reposant sur la capacité des contribuables à la financer, ce qui sera de moins en moins assuré) et sur le bon vouloir des entreprises transnationales de l’agroalimentaire et de la grande distribution (qui n’entendent pas rogner sur leurs confortables bénéfices) ?
Il est des situations plus confortables...
S’y ajoute une crise de confiance sans précédent de la part des consommateurs - de mieux en mieux informés - à l’égard d’une profession qui, dans sa globalité, n’a manifestement pas su tirer les conclusions d’un modèle qui ressemble de plus en plus à une entreprise d’autodestruction.
Le bilan est terrifiant pour le monde agricole : pertes substantielles de revenus, surendettement, maladies graves liées à l’usage intensif de produits chimiques, mal être et taux élevé de suicide... Tout cela pour satisfaire les exigences d’un modèle qui n’a de libéral que le nom et doit tendre la sébile à Bruxelles pour survivre !
Ceux qui ont conduit l’agriculture française à la faillite (n’est-ce pas ainsi que l’on désigne la situation de celui dont les recettes ne sont pas suffisantes pour couvrir ses charges ?) ont bien de la chance que personne ne leur demande de comptes aujourd’hui. La question est de celles qu’on ne pose pas...
Endormi par les discours racoleurs et lénifiants des politiques et de ceux qui ont bradé la profession au profit de leurs carrières personnelles, le monde agricole a fait le choix des géants de la chimie, des entreprises transnationales de l’agroalimentaire et des mastodontes de la grande distribution... contre les consommateurs.
OGM, HVE, un désatre humain
Et il n’est pas certain que les leçons de cette approche suicidaire aient été tirées.
La promotion d’une agriculture dite raisonnée, dont la seule évocation des partenaires au sein du Farre (Forum de l’agriculture raisonnée respectueuse de l’environnement) aurait de quoi interpeller les plus réfractaires à la chose écologique [1] ; l’incroyable imposture consistant à mettre en avant une agriculture de pseudo haute valeur environnementale (HVE) - qui n’a de valeur et d’environnemental que la communication et le concept marketing [2] ; les OGM qui, partout où l’expérience est menée, conduisent à un véritable désastre humain doublé d’une dépendance accrue des paysans à l’égard des entreprises de la chimie ; l’acceptation d’une tolérance de contamination - par les OGM justement - au détriment de l’agriculture biologique (des paysans menacés par d’autres paysans !) à hauteur de 0,9 % ; auraient de quoi réveiller les consciences les plus insouciantes de l’avenir des générations... actuelles.
Est-ce le modèle présenté dans l’excellent documentaire américain Food Inc [3] que les syndicats agricoles appellent de leurs vœux ?
Sauf à considérer que le bon sens paysan a été sacrifié, lui aussi, sur l’autel des chimères de la profitabilité à court terme, personne ne le croirait.
Le temps est venu - pour le monde agricole aussi - de tourner la page des errances du XXéme siècle pour regarder vers son avenir. Une chose est sûre, il ne pourra être dissocié plus longtemps de celui des consommateurs, encore moins de celui des citoyens. L’agriculture française le comprendra. Ou disparaîtra.
[1] Basf Agro, Bayer CropScience, Dow AgroSciences, Dupont de Nemours, Syngeta, l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes), Monsanto… auxquels s’est jointe la majorité des enseignes de la grande distribution via la fameuse FCD (Fédération du commerce et de la distribution).
[2] Lire à cet égard « Label HVE, autant croire au Père Noël ! », éditorial d’Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir, dans le n° 476 de décembre 2009.
[3] Food Inc. (Robert Kenner, 2009) mais aussi Le monde selon Monsanto (Marie-Monique Robin, 2007), Tous comptes faits (Agnès Denis, 2008), Nos enfants nous accuseront (Jean-Paul Jaud, 2008), d’autres encore... Les documentaires ne manquent pas sur le sujet.

20 mars 2010

Les droits du SDF


extrait d'un site question datant déja de 2007 :


 



Pourquoi les SDF n'ont-ils aucun droit ?




Pourquoi le gouvernement ne fait-il rien pour ses sans abris ?
Grand nombre d'entre eux ont un passé, un travail, une famille qu'ils ont perdus par un malheureux concours de circonstances. Ils ont donc cotisé durant leur vie active, payé leurs impôts et aujourd'hui, ils ne sont plus utiles à la société, ont été déchus de leur droit de vote donc d'exister. Quand certaines familles qui n'ont jamais participé à l'économie du pays sont entièrement assistées sans qu'on leur demande le moindre effort !



Parce qu'ils ne représentent rien pour les politiciens, ils ne sont pas une "force" électorale car ils ne votent pas donc, à chaque fois qu'on parle d'eux comme pour les tentes du canal St Martin, les politiciens rappliquent pour se faire voir et s'en vont sachant très bien qu'ils ne feront rien car ils s'en foutent. On n'a jamais vu et on ne verra jamais un politicien SDF et ils le savent !! Il n'y a qu'à voir ce qu'ils viennent de se voter : pour ceux qui ne retrouvent pas de mandat une fois celui de député échu, ils conservent leur indemnité complète pendant 5 ANS !!! Soit 6952 euros par mois pendant 5 ans sans aucune condition de recherche d'un emploi. Combien touche un smicard qui perd son emploi, pendant combien de temps et à quelles conditions en plus qu'on va le considérer comme un fainéant ???

19 mars 2010

Cours de langues de bois



Mesdames, messieurs, l'approche sociale dans notre pays réitère l'élan nouveau d'une focalisation qui se traduit par un choc de méfiance.

Mesdames, messieurs, l’élan populaire tourné vers notre avenir commun permet d'affirmer la prise de position résultante d'une rupture sans agitation partisane pour retrouver le chemin du vivre ensemble.

le processus de concertation au niveau national et local génère la profonde réflexion d'une focalisation qui se traduit par un choc de méfiance.

la République du respect a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'un progrès considérable soutenu par l'entente des différents partenaires sociaux.

Vous en voulez encore ... Ces textes sont générés par un robot !
UN GÉNÉRATEUR DE DISCOURS POLITIQUES !
Un robot quoi !

MAIS QUI EST SARKO ???

16 mars 2010

L'eau alcaline ionisé


L’eau alcaline ionisée

L’eau alcaline ionisée permet de lutter contre l’acidose, en rééquilibrant l’équilibre acido-basique de l’organisme. Il est ainsi possible de prévenir et de traiter de nombreux problèmes de santé, en installant un ioniseur d’eau directement sur le robinet.
Déséquilibre acido-basique et santé
L’acidose, qui correspond à un déséquilibre acido-basique, est un véritable fléau dans les pays dits développés. Cet excès d’acidité dans l’organisme entraîne de nombreux problèmes de santé, plus ou moins graves : déminéralisation (pour neutraliser l’acidité, le corps puise dans les réserves de bicarbonates contenus dans les os, les cartilages et les dents), fatigue, migraines, sommeil perturbé, eczéma, constipation, douleurs articulaires (arthrite, rhumatismes), brûlures d’estomac, et même vieillissement prématuré et cancers.
Cette acidose est due au mode de vie, et en particulier aux mauvaises habitudes alimentaires. Consommation excessive de viandes et de poisson, de sucre raffiné, de sodas, de céréales raffinées, de fromage, de café, d’alcool, mais aussi tabac et stress : autant de causes à l’acidose.

Comment rétablir l’équilibre acide-base dans l’organisme ?
On rétablit l’équilibre acide-base en limitant bien sûr les aliments acidifiants, mais aussi en favorisant les aliments alcalinisants. Légumes verts, fruits peu sucrés (en particulier le pamplemousse), graines oléagineuses, huiles végétales et certaines céréales complètes comme le millet sont ainsi plutôt alcalins. L’eau de boisson est aussi un moyen pratique et efficace pour diminuer l’acidité de l’organisme, à condition de bien la choisir : pour avoir un pouvoir « tampon » vis-à-vis des acides, elle doit être alcaline.
L’eau est rendue alcaline par ionisation, c’est pourquoi on parle d’eau alcaline ionisée. Cette eau, dont le pH est supérieur à 7 (jusqu’à 8,5 ou 9), a une action à la fois détoxifiante et antioxydante. Grâce à son alcalinité, elle a la capacité de neutraliser les radicaux libres (libérés par les substances acidifiantes), avant qu’ils ne s’attaquent aux membranes des cellules. L’eau alcaline permet donc de ralentir le vieillissement cellulaire.
L’eau alcaline ionisée hydrate plus efficacement l’organisme
Par ailleurs, l’ionisation modifie la structure des clusters (terme anglais signifiant amas), c’est à dire la façon dont les molécules d’eau se regroupent. Car une molécule d’eau (H2O) n’est jamais isolée, elle a tendance à se regrouper avec ses congénères en raison de sa polarité (un peu comme des aimants se colleraient les uns aux autres). Dans une eau « normale », ces clusters comptent 10 à 13 molécules H2O, dans une eau alcaline ionisée, seulement 5. Ces amas plus petits sont plus vite assimilés par le corps, et plus facilement transportés au cœur des cellules. L’organisme est ainsi plus efficacement hydraté avec une eau alcaline ionisée.
Pour toutes ces raisons, l’eau alcaline ionisée est conseillée par les naturopathes: l’idéal est d’en boire environ 1,5 litre par jour. Son goût est d’ailleurs doux et agréable, ce qui en fait une excellente eau de boisson, mais on peut aussi l’utiliser pour la préparation du café, du thé, des infusions, ou dans les soupes.
Comment obtient-on de l’eau alcaline ionisée ?
Il suffit de s’équiper d’un ioniseur d’eau, qui fournit de l’eau alcaline ionisée à volonté, à partir de l’eau du robinet.
Il faut savoir que l’eau, dont le pH est neutre (ce est généralement le cas avec l’eau du robinet), contient naturellement un mélange en proportion égale d’ions H+ et d’ions OH-. Les ions H+ sont acides, les ions OH-, alcalins. Le ioniseur d’eau fonctionne par électrolyse et permet de modifier la teneur de ces ions dans l’eau, grâce à 2 électrodes séparées par une membrane. Les ions H+ se « collent » à l’électrode négative (car les polarités contraires s’attirent) : du côté de cette électrode, l’eau contient moins d’ions H+, elle est donc alcaline.
L’eau alcaline ionisée dans le monde
Au Japon et en Corée, les ministères de la santé en recommandent officiellement sa consommation, et elle est considérée comme l’un des antioxydants les plus efficaces. D’autres pays, comme l’Afrique du Sud, les Etats-Unis et l’Australie s’intéressent de près à l’eau ionisée, où son usage se multiplie dans les cliniques. En Europe, l’utilisation des ioniseurs d’eau est plus récente, mais progresse rapidement.



L'EAU- l'insoutenable vérité...
envoyé par neozore47. - L'info internationale vidéo.

Les libellés sont des mots clés communs à mes articles

#NuitDebout (1) 2016 (1) 666 (22) Abbaye de Fontevraud (1) actualité (2) ADN (8) Agen (2) Alain Chabat (1) alchimie (2) Aliénor (1) Année 2016 (1) Apoc (1) Apple (4) Aquitaine (2) astronomie (1) attentat (12) auteur (1) Autonomie (1) bible (10) bioélectronique (9) Biohacking (5) bricolage (1) cabale (8) cabale euphonique (8) CB (2) cerveau (14) Changement climatique (7) chemtrails (12) chiffres (14) CIA (5) code barre (2) Coluche (1) conscience (27) coran (4) Crise systémique mondiale (34) Cypher (2) démosophie (2) dépopulation (1) Dieudonné (19) dimension d'origine (4) Dimension spirituelle (6) Dimension Z (9) Dimension zéro (9) dissidence (1) Duc d'Anjou (1) echelon (1) écologie (10) économie (12) empire angevin (1) énergie libre (12) Enfant indigo (3) Enfants indigos (2) épandage aérien clandestins (11) espace (15) espions (9) Europe (5) éveil (12) éveillés (10) Facebook (3) féminisme (4) film (5) fonctionnement cellulaire (2) franc-maçonnerie (2) françafric (2) France (8) fréquences (19) Fusion froide (3) gématrie (11) géoingénierie (5) grand maître de soi même (5) guématria (3) Guerre (23) haarp (11) hho (2) histoire (7) Humour (1) imac (1) imerdic (1) informatique (3) internet (1) inversion (1) ios (2) ipad (3) iphone (3) ipod (3) itune (1) Jacques Bergier (1) Jésus (13) Jésus Christ (11) Jiddu Krishnamurti (3) Judaïsme (2) Kabbale (10) L'année du singe (1) l'argent dette (6) L'argent n'existe pas (5) l'arrêt public gouverne ment (2) L'art (2) L'art révéla Sion (1) L'art transcendantal (1) l'avatar de la réalité (2) L'eau c'est la vie (8) l'eau vivante (9) L'égo (1) l'introversion (1) L’Ego (2) La passion du Christ (1) La pomme (2) la terre (11) La vérité est un point de vue (6) La vie de Jésus (1) laïcité (1) langage des oiseaux (7) langue des oiseaux (5) Le débrancheur (2) Le général De Gaulle (1) le mensonge en est un autre (7) le non-lieu (1) le nouvel an chinois (1) le quatrième singe (1) LEGOSANSTRIQUE (1) les merdias (27) Lignes d'or (1) Ligre (1) Livre Jaune (1) Loi de l'attraction (1) Lucifer (7) Lune (8) magnétisme (2) Marie Curie (1) Mastercard (2) matière noire (4) Matrice de la réalité (5) Matrix (2) mémoire de l'eau (2) metatv (1) Morgan Priest (1) Morpheus (3) Mouse (1) musique (2) Néo (2) NéOzOrOr (3) nocif (1) Noël (2) noir désir (1) nombre d'or (7) nombres (10) nouvel ordre mondial (18) nucléaire (13) océan (1) OGM (12) ondes (2) organisme (2) pape (2) pédocriminalité (6) pétrole (5) PLAN du BLOG (1) Plantagenets (1) plantes (4) Poitiers (1) politique (74) pourtant leur essence est la même réalité (5) Puce RFID (3) Pyramides (2) Quenelle (1) RAB (1) radio (1) réalité (17) Reine des Francs (2) religion (9) Rendez-nous Jésus (2) république (2) réseau (2) résistance (10) Révélation (39) révolution (22) Richard Coeur de Lion (1) Rome (1) RRR (2) Saint Esprit (3) Santé (59) satan (12) satans (5) scandale (50) Science (35) sdf (2) secret (31) Sheikh Imran Hosein (1) simulation (2) Sionisme (16) Sketch Jésus (1) Smith (1) socionique (1) Soral (1) spécisme (1) spectacle (1) Stan Maillaud (1) Switch (1) système D (5) Système d'exploitation (22) système solaire (14) Tank (1) télé (22) temps (1) Terre (23) texte (1) textes (3) Tigron (1) Tintin (1) trainées chimiques (2) transcendance (2) transhumanisme (1) Trinity (2) Trojans (1) troll (1) univers (6) usa (9) végan (2) végétarien (2) Virus (1) Visa (1) VLOG#36 (1) Windows (2) youtube (4) ZAD (1) zapette (2) Zion (1)